Chicago, Illinois


 De Las Vegas, direction Chicago…

Si mes souvenirs sont bons, il m’a fallu à peu près 3 jours pour arriver à bon port. Nous sommes passés par Denver où je pensais peut-être m’arrêter puis, face à mon épuisement qui devenait certain, j’ai décidé de traverser le pays pour me rapprocher un peu plus de mon terminus, la fin de mon périple, Montréal, d’où je devais partir pour la France. Rien de bien extraordinaire concernant les paysages traversés si ce n’est l’immensité des champs s’étalant sur des milliers de kilomètres et les petites pauses pour manger dans des endroits insolites et perdus. Quelque peu déçue de ne pas avoir pris l’autoroute 66 mais une  parallèle à la mythique…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Après mon arrivée en ville, je me suis mise à chercher le fameux panneau annonçant le début de cette même autoroute 66, sans nul doute à cause du roman de Kérouac, Sur la route  qui m’a toujours fasciné. Ce panneau recherché par tous les touristes de la ville m’est spécial parce qu’il ne représente pas uniquement quelque chose de connu dans le monde entier mais bien parce qu’il symbolise, pour moi, ce que j’ai recherché au cours de tous ces trajets et dans ma vie toute entière peut-être, une certaine liberté. J’ai vu la fin de cette route à Santa Monica et je voyais alors, le début à Chicago. Quelque chose d’important s’est, à ces occasions, dégagée de ces deux actions pourtant touristiques. Ces panneaux représentaient vraisemblablement une certaine quête intérieure, la prise de conscience que l’on peut être et faire ce que bon nous semble lorsqu’il s’agit de suivre ses convictions profondes et ce que l’on sait être au tréfonds de son âme mais parfois on oublie et je crois que j’ai très certainement oublié cet enseignement si précieux que j’ai eu la chance d’acquérir en ces deux mois d’errance lorsque je suis revenue, par la suite,en France….
Le reste de ma visite fut très succinct, de simples promenades à travers les rues du centre ville avec un passage sur les berges du Lac Michigan, immense… C’est vrai, je suis certainement passée à côté de beaucoup d’autres choses mais j’avais besoin de repos après ces trois jours de trajet en bus et ce long périple derrière moi, de marche, de nuits d’insomnie et de solitude…de rêves aussi…et maintenant de magnifiques souvenirs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s